29e FESTIVAL DE MUSIQUE ANCIENNE DE CALLAS
Opéra baroque du 18 au 25 Juillet 2019

Opéra baroque du 18 au 25 Juillet 2019

Antonio Vivaldi - Nisi Dominus 
A callas le Jeudi 18 juillet 2019, le sopraniste sera Théo IMART

Figanières - Henry Purcell
The Fairy Queen - ENSEMBLE BAROQUE DE MONACO 

Claviers - CLAUDIO MONTEVERDI
ENSEMBLE COMET MUSICKE

L'opéra est né en Italie au début du XVIIe siècle. Parmi les genres précurseurs de l'opéra figurent tout d'abord les madrigaux italiens, mais l'opéra puisa également son inspiration dans les mascarades, les ballets de cour, les intermezzi ainsi que d'autres spectacles de cour mêlant le chant à plusieurs autres arts. L'opéra proprement dit émane d'un groupe de musiciens et d'intellectuels humanistes florentins qui s'étaient donné le nom de Camerata (salon en italien). La Camerata s'était fixé deux objectifs principaux : faire revivre le style musical du théâtre grec antique et s'opposer au style contrapuntique de la musique de la Renaissance. En particulier, ils souhaitaient que les compositeurs s'attachent à ce que la musique reflète simplement, mot pour mot, la signification des textes. A l'analyse intellectuelle, le baroque préfère l'émotion, la perception ; face à la recherche de la vraisemblance, le baroque promeut l'illusion ; à l'unité de ton, le baroque privilégie l'inconstance et le paradoxe ; à la simplicité, le baroque oppose la complexité. Le baroque donne les deux versants d'une médaille : la vérité est indissociable du mensonge, comme le réel l'est du rêve, comme la vie l'est de la mort. Ainsi, l'opéra baroque mêle souvent aspects tragiques et comiques voire burlesques, fait intervenir magie et merveilleux, multiplie les personnages et les genres musicaux.

L'Aliana, La reine des fées

Photo Oeuvre originale de RAYMOND  THORNTON

L'image que nous avons choisie pour représenter ce programme est une allégorie de The Fairy Queen (La Reine des Fées) de Henry Purcell, suscitant chez le spectateur fantaisie et imagination. Laissons-nous porter par nos émotions au cours des quatre concerts que nous vous proposons cette année à Callas, Claviers et Figanières, avec le grand plaisir de nous rencontrer à nouveau.

Françoise Barre, présidente.

Callas - Église N.-D.-de l'Assomption

Jeudi 18 juillet 2019 / 21h

Venise rayonnante 

ENSEMBLE UNISONI
1 sopraniste et ensemble instrumental

VENISE RAYONNANTE : ANTONIO VIVALDI

  1. Airs d'opéra pour voix d'alto

 Nisi Dominus

Vivaldi aurait composé 94 opéras. De fait, moins de 50 titres sont identifiés, mais il a contribué largement avec brio et lyrisme au développement de cette forme au 18e siècle en Italie ! Le public de l'époque ne venait pas écouter une histoire, mais les prouesses vocales des « Prime donne » premiers rôles et des castrats pour lesquels étaient écrits les opéras. Évoquant tous les états de l'âme, ces opéras alternaient des airs d'une virtuosité redoutable avec certains autres lents qui arrachaient des larmes

 Dans ce programme, vous pourrez entendre des airs d'opéra pour voix d'alto, voix fétiche de l'époque ainsi qu'une ouverture et un concerto grosso pour cordes et continuo, autre style que Vivaldi maîtrisait à merveille. Puis, le fameux Nisi Dominus, œuvre sacrée certes mais qui pourrait être un petit oratorio à une voix... 

Vous découvrirez ainsi la voix étonnante de Théo Imart, sopraniste et contre-ténor, jeune chanteur très prometteur, accompagné par l'Ensemble Unisoni. 

Figanières - Église Saint-Michel 

Dimanche 21 juillet 2019 / 18h

The Fairy Queen 

ENSEMBLE BAROQUE DE MONACO 
10 chanteurs solistes et 9 instruments / Direction Matthieu Peyrègne

Le plus féerique des semi-opéras 

 du maître anglais : HENRY PURCELL

Henry Purcell compose à la fin du 17e siècle quarante deux partitions pour accompagner des pièces de théâtre. Parmi elles, The Fairy Queen, écrite en 1692, combine le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare amputée d'une partie du texte avec des masques, nom utilisé pour qualifier des intermèdes musicaux mêlant musique, chants, ballets et scénographie grandiose. La composante musicale de Purcell est d'une exquise délicatesse et d'une inépuisable inventivité. Elle a pour fonction de peindre la nature et son univers onirique et allégorique, à travers des personnages grotesques et des figures surnaturelles évoquant la Nuit, le Secret, le Mystère, le Sommeil et les quatre saisons, mais aussi de rendre compte, sous forme parodique de l'éventail des sentiments amoureux. Ce genre typiquement anglais du semi-opéra était extrêmement populaire à l'époque de Purcell. Les plus grandes pages de ce conte musical féérique vous seront jouées par l'Ensemble Baroque de Monaco sous la direction de Mattieu Peyrègne.

Claviers - Église Saint-Sylvestre 

Mardi 23 juillet 2019 / 21h

Il Canto Alla Viola Da Gamba 

ENSEMBLE COMET MUSICKE
1 soprano et 4 musiciens dont 2 chanteurs

Chanteur, violiste et altiste, 

il fut le père de l'opéra : CLAUDIO MONTEVERDI 

IL CANTO ALLA VIOLA DA GAMBA - CLAUDIO MONTEVERDI.

On oublie souvent l'éminent chanteur, maître de chant, violiste et altiste qui se cache derrière le père de l'opéra, Claudio Monteverdi. Le jeune prodige crémonais, fils d'apothicaire et élève de Marco Antonio Ingegneri, publie sa première collection de pièces sacrées à seulement quinze ans. Il parcourt ensuite l'Italie afin de développer sa carrière en tant qu'instrumentiste et compositeur. C'est à Florence qu'il entend les premiers essais d'opéra qui l'inspireront pour son célèbre Orfeo. Son écriture unique et un traitement des dissonances suscite la jalousie des conservateurs. Cependant, les pièces de Monteverdi sont chantées dans toute l'Europe ! A travers quelques Madrigali, Canzonette, Arie d'Opera e Musica Sacra, découvrons au fil de sa vie un autre visage de ce compositeur si célèbre, connu à son époque pour son intelligence, son humour mais parfois aussi pour son caractère orgueilleux et grognon ! C'est l'Ensemble Comet Musicke qui s'adonnera au genre délicieux et surprenant de la biographie en concert.

Callas - Église N.-D.-de l'Assomption 

Jeudi 25 juillet 2019 / 21h

Eros, Héros et Héroïnes 

COMPAGNIE BAROQUES GRAFFIT

soprano, contre-ténor, clavecin et violoncelle baroque
Extraits d'opéras de HAENDEL, CAVALLI, GLUCK

 L'ère baroque marque le retour des mythes de l'Antiquité avec leurs héros livrés aux vicissitudes et aux tourments de la vie. Les amours sont souvent contrariés, voire impossibles surtout quand des divinités succombent aux charmes d'êtres humains ou réciproquement. La musique se fait l'écho de ces désirs interdits, décrivant avec sensualité les passions et les affects. Héros et héroïnes languissent et meurent, oui, mais d'amour et pâmoison. Dans ce concert, deux voix (une soprano Muriel Tomao et un contre-ténor Alain Aubin) se mêleront dans une suave alchimie de dissonances et d'harmonies innovantes à cette époque. Ces voix seront accompagnées de Jean-Paul Serra célèbre claveciniste et Anne-Sophie Moret (violoncelle baroque). L'Ensemble Baroques Graffiti nous offre en cette dernière soirée du Festival 2019 un grand moment d'émotion.